Quelle attitude avoir en entretien d’embauche ?

ESUPCOM PARIS

L’entretien d’embauche peut se dérouler par téléphone, en face à face avec un ou plusieurs interlocuteurs, seul ou à plusieurs. Quelle que soit sa forme, il permet au recruteur de se faire une idée de tes compétences, de ta personnalité et de tes capacités à intégrer l’entreprise. Voici quelques conseils pour t’aider à adopter une bonne attitude en entretien d’embauche !

Les 5 points à ne pas rater pour passer un bon entretien

1. Soit ponctuel

Sais-tu que tu peux donner une bonne impression au recruteur avant même d’avoir franchi la porte de l’entreprise ? Soit ponctuel ! En te  présentant à l’heure, voire avec quelques minutes d’avance, tu refléteras ton professionnalisme et ta motivation pour le poste. Recherche l’adresse et l’itinéraire à emprunter la veille de ton rendez-vous ou, mieux encore, fait une reconnaissance des lieux dans les jours précédents. Le jour J, prend de l’avance pour anticiper les embouteillages, les travaux, les retards sur le réseau de train ou n’importe quel obstacle qui pourrait se mettre en travers de ton chemin.

2. Soigne ta présentation

On n’a jamais une seconde occasion de faire une première bonne impression en se comportant de la meilleure attitude possible lors de l’entretien d’embauche. Pense donc également à porter une tenue adaptée à l’entretien d’embauche, qui viendra souligner ton professionnalisme. Si tu passes l’entretien directement chez ton potentiel futur employeur, n’hésite pas à adopter les codes vestimentaires de l’entreprise pour signifier ton implication.

On ne pourra jamais te reprocher d’en avoir trop fait : à la question « dois-je mettre une cravate/un tailleur ? », dans le doute, privilégie toujours le oui. Même si l’entreprise est réputée « jeune et décontractée », tu dois paraître concerné et sérieux. Attention cependant à l’effet « pingouin », opte pour une veste/un tailleur dans lequel tu te sens à l’aise.

3. Maîtrise ton attitude

Dans les premières minutes, c’est ta communication non-verbale que le recruteur analyse : postures, expressions faciales, intonations, gestes, etc. Ces éléments peuvent avoir autant d’importance que ton discours. Ton expression corporelle renverra une première idée de ta personnalité. Alors soigne ton attitude lors de cet entretien d’embauche : un regard droit, une démarche assurée et une poignée de main brève mais ferme démontreront une certaine fiabilité.

4. Reste calme et confiant

Garde à l’esprit que le recruteur  ne cherche pas à te piéger mais à s’assurer que tu es le candidat idéal pour le poste. Quels sont vos points forts ? Que pouvez-vous me dire de votre ancien employeur ? Ou bien encore aimez-vous le travail en équipe ? Ces nombreuses questions ne sont en aucun cas des pièges mais des classiques de l’entretien dont les objectifs sont une meilleure compréhension de ta personnalité et de tes objectifs futurs. Alors détend-toi et prépare tes réponses. Le recruteur souhaite tout comme toi un dénouement favorable !

>> A lire aussi : se préparer aux entretiens

5. Soigne ta sortie

A la fin de l’entretien d’embauche, confirme ton intérêt pour le poste à pourvoir en abordant les sujets de l’environnement de travail, des éventuelles formations accessibles en interne, de l’évolution possible au sein de la société, etc. Évite les questions pour lesquelles tu aurais pu trouver les réponses toi-même (les concurrents ou le secteur d’activité par exemple), mais aussi les questions sur les congés ou autres avantages liés au contrat, que tu pourras évoquer plus tard au cours du processus de recrutement, si celui-ci évolue favorablement. D’ailleurs, profite de l’occasion pour demander quelle sera la prochaine étape d’entretien d’embauche si ta candidature est retenue. En partant, n’oublie pas de remercier ton interlocuteur.

Les erreurs à proscrire pour réussir son entretien

1. Manquer de politesse

Il est très difficile de se défaire d’une mauvaise première impression. Il faut savoir qu’un entretien débute des l’entrée dans l’entreprise : un candidat malpoli sera automatiquement catalogué sans-gêne par le recruteur. Dans ce dernier cas, des excuses sont le moins que l’on puisse attendre et pourront peut-être te sauver la mise…

2. Etre trop sûr de soi, arrogant

La différence entre un candidat sûr de lui et un candidat arrogant est souvent minime, l’attitude lors de l’entretien d’embauche compte beaucoup. A force d’affirmations, tu  perds toute crédibilité. Utilise des exemples, des anecdotes afin d’illustrer tes propos. N’aies pas peur d’être modeste en choisissant des tournures de phrase du type « J’ai eu la chance de…» Attention tout de même à ne pas tomber dans l’autodénigrement !

4. Raconter sa vie

On aborde ici l’inverse de l’erreur précédente : l’entretien avance, tu te sens de plus en plus à l’aise… Soit. Mais attention de ne pas tomber dans l’excès de familiarités et de ne pas t’attarder sur ta vie perso! C’est le recruteur qui doit diriger la discussion : n’aborde des sujets personnels seulement s’il vous y invite.

5. Réciter son CV

Il est très important de maîtriser son parcours et de savoir en parler. Cependant, évite de répondre de manière trop rapide et surtout, d’avoir l’air de connaître ton CV par cœur. Autrement dit, lorsque tu prépares ton entretien, pense aux grandes lignes mais ne mémorise pas tes réponses. Avoir l’air naturel est primordial ! Essaye aussi d’adapter ton discours à la personne en face de toi et à l’entreprise… selon les attentes décrites dans l’annonce d’emploi ou de stage, à vous de mettre en valeur LA partie du CV qui fera mouche !

6. Aborder la rémunération trop tôt

Les questions du type « Quelle rémunération proposez-vous ? » ou « Combien de jours de RTT pourrai-je poser? » sont à proscrire durant le premier entretien. Car, même si ces avantages sont des éléments à prendre en compte, ils ne seront abordés que si le recruteur est intéressé par ta candidature et te propose un nouvel entretien.

7. Ne pas connaître l’entreprise

Trop souvent, les candidats omettent de se renseigner sur l’entreprise. Lire l’annonce n’est pas suffisant. Connaître le poste mais aussi l’entreprise et son secteur te permettront de ne pas rester sans voix devant le recruteur et d’échanger avec lui, de lui montrer que le poste est déjà entre tes mains et qu’il t’intéresse… A l’heure d’Internet, tu n’as plus aucune excuse !

Garde en tête qu’un entretien d’embauche n’est pas à sens unique ! Le recruteur en face de toi a tout intérêt à te faire également bonne impression s’il souhaite que tu rejoignes son équipe, ou son client. Et surtout, rappelle-toi que la préparation et l’entraînement restent la clé du succès !

Maintenant que tu as tous ces conseils, inscris-toi à l’école Esupcom Paris !

Maramy Khelil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *