Le prêt étudiant : comment bien le choisir ?

ESUPCOM PARIS

À l’approche de la rentrée, le montant de vos dépenses ne va cesser de grimper. Et ce quel que soit votre cursus. En tant qu’étudiant, vous pouvez bénéficier d’un prêt adapté à vos besoins. Voici tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer.

 

Le prêt étudiant est un crédit à la consommation qui doit vous permettre de financer vos études : frais de scolarité, logement, ordinateur, nourriture, voyage à l’étranger, voiture… Vous n’avez pas besoin de justifier vos dépenses pour le solliciter.

 

Un prêt accessible à tous les étudiants

Les conditions d’accès au prêt étudiant sont souples, même si souvent elles sont plus avantageuses pour un étudiant dans une grande école de commerce, que dans une université de lettres. N’importe quel type d’étudiant peut souscrire à un prêt étudiant il suffit de fournir un certificat de scolarité.

Le prêt étudiant doit aussi être fait à votre nom, sauf si vous êtes encore mineur, auquel cas il sera fait au nom de vos parents. Autre condition, avoir un garant en France métropolitaine qui se porte caution pour vous. À noter que c’est à partir des revenus de votre garant qu’est calculé votre taux d’endettement, puisque c’est lui qui devra rembourser votre crédit en cas de défaillance de votre part.

Si vous ne trouvez pas de garant, l’État peut dans certains cas faire office de caution. Ce dispositif est restreint à 5 banques : la Société générale, le Crédit Mutuel, le CIC, les Banques populaires et les Caisses d’épargne du groupe BPCE. Autre condition : être âgé de moins de 28 ans. Ce prêt étudiant est d’un montant maximal de 15.000 € que vous devrez commencer à rembourser deux ans après la fin de vos études.

 

Par quoi commencer pour obtenir un prêt étudiant ?

La première chose à faire, lorsque l’on débute sa démarche, est bien sûr d’aller se renseigner dans plusieurs banquesen prenant des rendez-vous, pour mieux comprendre le système et comparer les offres.

 

Remboursez une fois vos études terminées

Le remboursement se fait en deux temps. Une première étape de franchise de vos remboursements (phase de différé) qui s’étale sur 2 à 6 ans, le temps de terminer vos études. Pendant cette période, soit vous optez pour une franchise partielle et ne remboursez que les intérêts, soit pour une franchise totale et vous ne payez rien. Lors de la seconde phase (dite « d’amortissement »), qui débute en principe à la fin de vos études, vous remboursez le crédit lui-même.

 

Peut-on modifier ensuite la durée du prêt ?

Selon la loi Scrivener (10 janvier 1978), vous avez la possibilité d’effectuer un remboursement anticipé de votre prêt, sans pénalités. Un préavis de 1 mois est souvent exigé. Il vous suffit de faire un courrier manuscrit à l’ordre de votre banque demandant le remboursement total ou partiel de votre crédit.

Certaines banques permettent aussi une prolongation du différé, souvent dans la limite de 4 à 7 ans. Utile si vous décidez de faire une année de césure ou de prolonger vos études en vous spécialisant. Renseignez-vous sur toutes les conditions avant de souscrire votre prêt, car une fois engagé vous ne pourrez pas revenir en arrière. Pensez donc à cet élément au moment de comparer les offres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *